CYCLE DES CINQ ÉLÉMENTS
Cinq Éléments, cinq pays, cinq voyages
 

 

 

Cinq éléments, cinq pays, cinq voyages... donc cinq ans !

Cette idée un peu folle a germé dans mon esprit il y a quelque temps... La voilà proposée à votre humeur vagabonde ! Un peu folle, d’après certains, car les temps changent et, la multiplicité des propositions aidant, on voit se développer une tendance au “zapping” plutôt qu’à la constance... Mais j’aime les utopies, surtout les utopies réalisables !

 

Le travail sur les Cinq Éléments de Patrick VILAIN s’inscrit parfaitement dans la structure de cette expérience. C’est donc avec lui que nous cheminerons à la rencontre du Feu, de la Terre, de l’Air, de l’Eau et de l’Ether.

 

Au cours de chacun de ces cinq voyages, nous aurons l’occasion d’approfondir la tonalité particulière d’un élément. Ceci non pas en abstraction des autres, ce qui serait impossible, les cinq éléments étant en permanence présents dans la constitution et le développement de la vie; mais dans une intensité particulière, ainsi que dans son alliance avec les autres éléments.

 

Cette approche aura le mérite, tout en s’appuyant sur un élément dominant, de nous laisser libres et autonomes afin de poursuivre l’itinéraire les années suivantes, ou de rester sur l’approche du ou des éléments qui nous conviennent. Suivre tout le cycle, s’y greffer en cours de route, choisir un ou plusieurs voyages... tous les possibles sont ouverts. Il est important pour nous que le chemin s’inscrive dans cette liberté. Liberté réelle qui ne saurait être un obstacle si nous nous engageons avec détermination dans l’expérience proposée. L’engagement authentique présume toujours de la conscience du chemin.

 

Richard LOPEZ

 

 

Les cinq éléments, Feu Terre Air Eau Ether, résonnent pour chacun d’une manière unique. De même l’évolution et la réalisation de chacun d’entre nous ne souffrent d’aucun modèle, tant elles sont à chaque fois particulières et inimitables. Au fond nous pourrions dire que l’être humain, pour pouvoir être lui-même, est amené, tout au long de sa vie, à inventer et à forger ses propres outils, accomplissement de la matière qui le constitue.

 Nous savons qu’un voyage est bien souvent une étape décisive sur le chemin, notamment lorsqu’il nous conduit du connu à l’inconnu, lorsque nous pouvons réellement nous ouvrir à l’étranger, au lieu de rester cloîtrés dans nos référentiels acquis.  

 

Outre qu’elle a engendré la vie, notre planète a ceci de particulier qu’elle continue à la porter - espérons-le pour longtemps encore. Dans la richesse qu’elle nous offre il nous est possible de nous appuyer sur elle pour subvenir à nos besoins, mais également pour devenir un peu plus nous mêmes, ceci dans un acte d’amour et de partage, dans l’accueil de la gratuité qu’elle nous offre et qu’elle peut partager avec nous.

 

 

Le voyage devient dans ce contexte possibilité d’une évolution, d’une étape de croissance. Nous avons choisi un cycle de cinq itinéraires à raison d’un par an, tous teintés d’une atmosphère spécifique pouvant évoquer un élément, mais également une étape de notre évolution. Itinéraires à saisir dans la résonance pour chacun de là où il se sent être, et de là où il sent que la Terre peut lui apporter aide et soutien.

 

 

 

Le premier nous conduira au désert, royaume du feu par excellence, et qui pourra être l’occasion d’une réorientation. Lorsqu’est brûlé l’inutile qui nous encombre, dans l’intensité de l’essentiel, au cœur du silence, l’être se révèle en chacun de nous.

 

Egypte : du 24 avril au 2 mai 2004

Terre

 

     

Feu

Le deuxième nous ramènera dans la profondeur de la terre, mystère des grottes, berceau de notre préhistoire et, en écho, enracinement dans ce corps porteur de la mémoire de nos vies, mais également porteur de cet être que nous sommes.

 

 

Le troisième nous invitera à oser l’altitude des sommets ; et si le corps enfin retrouvé nous permet de gravir les montagnes, le souffle de l’air, dans le transport qu’il occasionne, peut nous élever jusqu’au sommet de nous-mêmes, et nous conduire peut-être jusqu’à l’inconnaissable dans la transcendance.

   

Ether

 

   

 

Le quatrième sera l’occasion d’une immersion dans les eaux profondes, calmes ou tumultueuses mais toujours lustrales. Par l’immersion dans la vie, l’élargissement de notre conscience, par les épousailles avec le monde et l’univers, l’esprit vient transformer nos vies jusqu’au cœur de nos cellules, immanence de l’esprit au cœur de la matière.

 

 

Eau

 

     

Air

Enfin le dernier voyage de ce cycle nous conduira à la quintessence : étrangeté que la découverte incessante de cette splendeur qu’est notre planète, étrangeté que le paradoxe d’être en vie. Sans pouvoir jamais la saisir mais saisis parfois nous-mêmes dans le bonheur de la contemplation qu’elle nous offre, la vie devient spirituelle parce qu’elle l’a toujours été dans son fondement. L’humain en devenir émerge à son premier jour, au cœur de chaque instant.

 

Programme ambitieux certes mais, beaucoup plus qu’objectif à atteindre, point de repère sur le chemin : par les orientations qu’il propose, dans le temps d’un accomplissement possible d’une vie ; en se souvenant que le chemin de l’un, s’il peut croiser celui d’un autre, est cependant toujours unique.

Patrick VILAIN

 

Patrick Vilain est psychothérapeute, membre titulaire de l'Association d'analyse psycho-organique ; après sa formation à la thérapie psycho-corporelle entre 1976 et 1983, il s'est orienté vers l'analyse jungienne afin de compléter sa recherche.

Créateur de l'Atelier des Quatre Éléments en 1984 où le Feu, la Terre, l'Air et l'Eau sont explorés dans la nature comme au plan symbolique, il y propose de développer une plus grande intimité avec la vie et une meilleure implication dans les relations humaines, tout en favorisant l'éclosion de la créativité.